Nouveau
À distance
Ref
7210976

Formation - Digitalisation et conformité

Mener un projet de digitalisation au sein du département compliance en intégrant ses impacts.

Initiation
1 jour - 7 heures
Bruxelles
À distance

La digitalisation dans les départements de conformité n’est pas un processus nouveau mais de plus en plus prégnant.
L’enjeu est important : réduction des coûts, augmentation de la productivité et de la conformité en tant que telle. Les compliance officers vont continuer de voir évoluer le fonctionnement de leur département et de leur métier.
Cette formation vous permettra de vous poser les bonnes questions avant d’initier en pratique un ou plusieurs projets de digitalisation de missions et tâches relevant de la compliance.

Objectifs

  • Réussir la digitalisation du département compliance dans son entreprise.
  • Identifier les besoins et établir les priorités des chantiers de digitalisation.
  • Connaître les outils possibles, les bonnes pratiques.

Compétences acquises

À l'issue de la formation, vous serez capable mettre en place un ou plusieurs projets de transformation digitale au sein d’un département compliance tout en tenant compte des risques et exigences intrinsèques à celui-ci.

Public

  • Toute personne participant à la transformation digitale dans le secteur de la compliance.
  • Chief Compliance Officer (CCO), Head of compliance, Compliance managers, compliance & AML advisors.
  • Architectes informatiques, directeurs des systèmes informatique et/ou d'Information, responsables de la sécurité des systèmes d'information chefs de projet, responsables des études informatiques.
  • Responsables dématérialisation, digital Transformation Managers, digital product managers, consultants techniques.
Programme
Digitalisation et conformité

Rappel des missions incombant à la compliance

  • Lutter contre le blanchiment d’argent et prévention fiscale.
  • Lutter contre les abus de marché.
  • Assurer le respect de règles de conduite.
  • Protéger les consommateurs de votre organisation.
  • Garantir le respect des règles et principes éthiques en matière de publicité.
  • Protéger la vie privée.
  • Lutter contre la discrimination.

Mise en pratique : analyser la situation en fonction de vos besoins.

Quels processus automatiser au sein de votre organisation ?

  • Analyser les enjeux.
  • Identifier et apprécier les coûts, opportunités et risques générés par la digitalisation.
  • Choisir les tâches à automatiser :
    • Suivi de la législation et alertes automatisées.
    • Implémentation de procédures internes en fonction de la réglementation.
    • Rédaction automatisée de politiques ou procédures.
    • Conseil et formations sur mesure du personnel.
    • Identification et synthétisation des risques de compliance grâce au traitement (semi-) automatisé des données.
    • KYC et surveillance programmée des transactions.
    • Contrôle systématique du respect des politiques et procédures.
    • Planification des actions de remédiation.
    • Génération informatisée de rapports.
    • Relations avec les clients.

Repenser le département et ses tâches en fonction des changements envisagés

  • Conseils et recommandations.
  • Comment programmer la surveillance des données ? Comment calibrer le système ?
  • Quels sont les biais à éviter ?
  • Quels sont les niveaux de sécurité à envisager ?
  • Quel rôle doit endosser le compliance officer ?
  • Quelles compétences doit-il acquérir ou développer ?
  • Comment faut-il revoir la gestion des relations avec les (nouveaux) clients après établissement d’un parcours client entièrement à distance (via chatbots et autres technologies) ?

Mise en pratique : initier votre projet en faisant l’exercice pour un ou plusieurs des chantiers de digitalisation.

Réussir la digitalisation de son organisation sans compromettre la conformité

  • Impacts des changements sur l’organisation et les procédures.
  • Matrice des risques.
  • Passage en revue des contrôles à opérer.
  • Les questions à se poser avant l’externalisation.

Mise en pratique : identifier les conséquences de la digitalisation d’une procédure de lutte contre le blanchiment sur le fonctionnement du département.